Eaux vives : les meilleurs spots de France

Publié le : 14 juillet 20226 mins de lecture

La France est une destination de choix pour les amateurs d’eaux vives. Les rivières et les torrents de toutes les régions offrent un large éventail de possibilités pour pratiquer le canoë, le kayak et le rafting. Découvrez les meilleurs spots d’eaux vives en France.

Gorges de l’Ardèche

Les gorges de l’Ardèche sont un site naturel incontournable de la région. Elles s’étendent sur plus de 30 kilomètres et offrent une multitude de paysages. On y trouve des falaises abruptes, des grottes et des chutes d’eau. Le site est très prisé des amateurs de sports de plein air. On y pratique notamment la randonnée, le canoë-kayak, l’escalade et le VTT.

Le Verdon

Le Verdon est une rivière française située en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ses eaux sont limpides et offrent une magnifique vue sur les gorges qui l’entourent. Les amateurs de sports nautiques y viennent pour pratiquer le canoë, le kayak et la planche à voile.

Gorges du Tarn

Situées dans le Parc Naturel Régional des Grands Causses, les Gorges du Tarn offrent aux amateurs d’eaux vives un cadre idyllique pour pratiquer le canoë ou le kayak. Les eaux glacées du Tarn se jettent dans un canyon aux parois abruptes et aux nombreux rapides, ce qui en fait l’un des spots les plus prisés des paddlers français. Les Gorges du Tarn sont également un paradis pour les amateurs de randonnée, avec de nombreux sentiers qui permettent de découvrir les beautés de la région.

Ile de la Réunion, les plus beaux canyons de France

L’Île de la Réunion est une île tropicale située dans l’océan Indien, à environ 700 km à l’est de Madagascar. Cette île volcanique est une destination de rêve pour les amateurs de canyons, car elle abrite les plus beaux canyons de France. Les canyons de la Réunion sont caractérisés par leurs parois abruptes et leurs eaux turquoise. Les amateurs de sports d’eau vive pourront s’adonner à leur passion dans les nombreux canyons de l’île, tels que le canyon de la Plaine des palmistes, le canyon de la Rivière des Galets ou le canyon de la Rivière des Roches.

S’amuser en respectant les règles : l’exemple du rafting en eaux vives

Règle de sécurité N°1 : rester à l’écoute des commandes d’action

Le Rafting ne comprend pas de pratique hors encadrement : si le raft est conduit par un moniteur, il doit aussi organiser la sécurité du groupe en parallèle de la vision de la descente de la rivière. Pour cela, il va, avant d’aller sur l’eau, se mettre raccord avec son équipage sur la compréhension d’un vocabulaire visant la bonne action,

Pour chaque commande tenant en un mot le moniteur explique à quelles actions elle correspond :

  • Position sécurité : avec la pagaie verticale et l’équipage assis au fond pour éviter d’être éjecté en cas de choc par exemple
  • Pour commander l’équipage comme un seul homme pour la propulsion du bateau et que chacun rame dans le même sens pour garder une vitesse positive, c’est à dire qui aille dans le sens du courant.
  • Pour indiquer quoi faire si quelqu’un tombe à l’eau pour le recharger (récupération via la pagaie).

Règle de sécurité N°2 : Travailler les calages

Le calage de départ doit être bien travaillé. Il comprend :

  • Comment bien se tenir dans le bateau
  • et comment positionner ses pieds pour bien tenir dans celui-ci

Techniquement, au delà des commandes du moniteur, les réactions à avoir en cas d’urgence sont transmises en amont, avec la mention que chacun est responsable des autres.

Les clubs font aussi passer des niveaux sportifs de manœuvre de sécurité pour évaluer et anticiper la capacité à intervenir pour aller chercher quelqu’un ou en cas de crue. C’est toujours le moniteur, autrement dit dans le jargon le barreur, qui va gérer ces aspects.

Règle de sécurité N°3 : utiliser un équipement adapté

L’équipement doit répondre à des normes européennes spécifiques, différentes de celle du kayak car le raft est considéré comme une embarcation ou l’on peut être facilement éjecté.

  • Les gilets ont donc une flottabilité plus importante car ils ont plus de surface, ils doivent être adaptés à la taille de la personne.
  • Un casque en cas de chute est également plébiscité, et de manière générale pour vous protéger des différents chocs ou des branches d’arbres.

Les chaussures fermées sont obligatoires pour pratiquer en eau vive, il faut donc vous équiper de baskets (évitez les petites tennis trop fines) avec une semelle qui puisse protéger la plante des pieds en sortie de rivière, et dans les milieux escarpés.

Côté tenue, l’activité sportive est liée au froid donc il est plus pertinent d’employer des matières synthétiques qui ne se chargeront pas en eau et qui pourront sécher rapidement.

Seront plébiscitées des tenues en néoprène pour une combinaison près du corps tenant chaud, et couvrant les jambes et le tronc.

Plan du site